C comme CONDUITE du CHANGEMENT

Le dirigeant, femme ou homme, est « à la tête de … », il/elle dirige (entreprise, pays) et résolument fixe la direction.

Le leader, lui, crée le « mouvement ». Son leadership réside alors dans sa capacité à emmener, conduire les individus dans une direction donnée, pour les amener à un autre stade de  développement. Il guide, influence, inspire. Il est porteur d’une vision qu’il donne à voir et vers laquelle il entraine.

Conducteur par essence de changement, le leader est nécessairement au cœur de l’humain, car c’est bien « l’humain » qu’il faut mettre en mouvement.

Dans ce monde en pleine mutation, c’est le leadership humaniste qui fera la différence dans la capacité des dirigeants à réussir leurs défis (sociaux, sectoriels, culturels, entrepreneuriaux …).

Etre « juste » dirigeant risque d’être un peu … « léger ».

Par contre, ne nous y trompons pas : si l’homme ou la femme leader met en mouvement, il ne nous porte pas, ni ne marche à notre place. La mise en mouvement (le changement) est un engagement collectif et exigeant, pour TOUS !

Qui avait dit : « lèves-toi et marche » ?